Espai Carme Thyssen

L'exposition

Villes et espaces habités

Du 14 juillet au 13 octobre 2013

Sisley-Kandinsky-Hopper

Ensemble Carmen Thyssen

Depuis la moitié du XXI ème siècle l'art vit une série de changements importants qui marqueront l'éthique et l'esthétique du XXème siècle.

Certains de leurs protagonistes internationaux principaux forment partie de cette exposition (Gauguin, Sisley, Kandinsky, Kirchner, Delaunay, Kupka, Stepanova, Hopper, ...). Leurs oeuvres rentreront en dialogue avec des artistes catalans (Urgell, Meifrèn, Martí Alsina, Granero, Amat, Tarrassó, ...).

Sensations et émotions émanent de la même nature du tableau.

Le but est celui de réveiller les sens à travers la perception et de chercher dans l'art l'imitation profonde, abstraite, du langage sensible. La fascination qui se dégage des instants congelés, des instants éternisés, des instants qui rendent constamment au présent comme expérience vécue.

  • partager

L'exposition détaillée

​Une visite par l'exposition

  • I. Importances du Réalisme

    I. Importances du Réalisme

    L'Amérique et l'Europe dialoguent dans cet espace imprégné toujours pour un substrat romantique d'intensité diverse.

    L'ensemble de ces oeuvres de la deuxième moitié du XIXème siècle invite à regarder la simple captation de la réalité dans une interprétation qui a pour but la vraisemblance.

    L'exaltation de la beauté de la nature, les sensations menant à la perception du paysage, le contraste entre ce qui est idéal et ce qui est réel, des portraits de l'atmosphère d'une époque.

    • Salle 1. Importances du réalisme. Oeuvres de: Boudin, M. J. Heade, A. T. Bricher
    • Salle 2. Endroits pour rêver. Oeuvres de: Bamberger, Martí Alsina, Urgell
    • Salle 3. L'envoûtement du paysage. Oeuvres de : Bradford, Bierstadt, Meifrèn
  • II. Fragmentation de la lumière

    II. Fragmentation de la lumière

    La nature humanisée fait irruption avec l'impréssionisme. Le tableau tient à représenter l'instant fugace et à doter d'éternité cette impression éphémère.

    La sensibilité de l'artiste donnera de la poésie à la dûreté du travail des agriculteurs ou des taches ménagères.La couleur se fragmente, la forme se déshabille et l'on cherche son essence: la lumière. La toile devient un espace où le monde vibre, la nature bat.

    • Salle 4. Fragmentation de la lumière.Oeuvres de: André, Gauguin, Sisley
    • Salle 5. La fragilité des instants.Oeuvres de: Amat, Nolde, Singer Sargent
    • Salle 6. Endroits retrouvés.Oeuvres de: Barraud, Hopper, Mompou
  • III. Transfiguration de la couleur

    III. Transfiguration de la couleur

    Expressionisme, fauvisme, constructivisme, orphisme... se donnent rendez-vous pour exalter la transfiguration de la couleur et l'émotion du geste.

    La peinture est rentré dans un nouveu cadre en mettant en relief une vision complètement subjective du monde qui s'éloigne de la forme pour approfondir dans l'essence, c'est pourquoi ce désir de fuir de la référence tangible, de rien qui puisse distraire le sens de la recherche.

    Sur ce chemin vers l'abstraction il été inévitable de rencontrer la musique.

    • Salle 7. Transfiguration de la couleur. Oeuvres de: Kichner, Tarrassó, Villà Bassols
    • Salle 8. Accouplements musicaux. Oeuvres de: Delaunay, Kupka, Stepanova